Le Brise Glace

14 > 23 février 2020 / Annecy / Haute-Savoie

Pongo + Mohamed Lamouri & groupe Mostla

21h00 @ Le Brise Glace - Grande Salle

Kuduro & Raï

  • Tarif :  
Retour

Organisé dans le cadre du Festival Hors Pistes 2020.

Pongo

Kuduro / Portugal

De son Afrique natale, Pongo garde au fond d’elle les parfums, les couleurs, et surtout les sons, les vibrations et les musiques omniprésentes, ces bulles joyeuses qui ont rythmé son enfance, elle qui a dansé bien avant de savoir marcher. Adolescente à Lisbonne, sur le chemin quotidien de l’école. Des garçons traînent près de la Station de Queluz, ils chantent, dansent, cherchant à attirer le regard des filles. Ils ont un groupe : Les « Denon Squad ». Évidemment, naturellement, Pongo les rejoint. D’abord comme danseuse, puis derrière le micro dans ses premiers concerts de quartier. Elle grandit, découvre la nuit et c’est toujours avec la même insouciance qu’elle pénètre le milieu du Kuduro lisboète. Les Buraka Som Sistema la repèrent et lui proposent de les rejoindre sur scène pour un concert à la mythique « Music Box » de Cais de Sodré. Elle brille, brule de talent et d’énergie et fait, dès le lendemain son apparition sur les réseaux sociaux. Elle accompagne le groupe dans une tournée qui les fera jouer dans les plus grandes villes et festivals de la planète. Aujourd’hui, la gamine de la Cuca, a 24 ans. Diva d’un Kuduro métissé et progressif, elle écrit et interprète ses propres morceaux. Pongo y incarne le renouveau du genre, mélangeant l’influence de ses racines africaines, langa, zaïco, avec EDM, bass music, dancehall et tribal pop. Sa voix, puissante, rythmique, mais également fragile et sensible, nous entraîne dans son univers envoutant, aux confins de la danse et du saudade.

Autres vidéos

Mohamed Lamouri & groupe Mostla

Raï / France/Algérie

Mohamed Lamouri est un chanteur algérien de raï sentimental, celui qui embellit depuis le début des années 2000 la ligne 2 du métro parisien, de Belleville à Barbès. Sa légende souterraine le précède souvent – on l’appelle le Chanteur de Paris. Accompagné du Groupe Mostla, inventé pour l’accompagner sur scène et en studio (orgue hammond, synthétiseur Prophecy, guitare, saz, batterie, percussions, derbouka et choeurs autotunés), Mohamed Lamouri interprète ses propres compositions aux confluents du raï, du reggae et de la pop occidentale des années 80, et ses reprises de l’idole Cheb Hasni. Underground Raï Love est l’aboutissement d’un long processus qui se balance entre groove steady, beats, funk et blues saharien, mettant à vif les touchantes ballades du chanteur. La pulsation du raï monte jusqu’à la transe-méditerranée de fête. Ceci est une joie.

Autres vidéos